24 juillet 2017

Génération deux points zéro

 

Parfois, je me dis que je ne suis pas née à la bonne époque.


J’aurais aimé vivre l’époque des sixties, partir voir Jimmy Hendrix en concert à Woodstock
Connaître le début du rap à Harlem
J’aurais aussi aimé vivre lors des débuts de la techno, le début des raves,


Et pourtant, je suis née en 1987, je suis cette dernière génération qui aura connu la vie sans ordinateur, ni internet, ni mobile.


Je fais parti de cette génération qui a connu tout ce début-là, qui est eu mon premier téléphone (nokia 3310) à 16 ans, internet et PC dans la foulée avec une connexion bridée à quelque heures par mois.
Des jeux pixélisé et dur comme pas faisable (tu te rappelles ceux ou tu avais 5 vies et si tu perdais tout hop tu recommences au tout début)
Je fais parti de cette génération qui à vu l’émergence de la création sur le net, celle du partage, celle du brisement des frontières (pour te dire, je suis née le mur de Berlin était encore debout)


Je suis cette génération qui a connu la création de l’Europe, les découvertes scientifiques, électroniques, humaines, la dernière qui a connu le Franc (1Fr la baguette, j’vous dis ce n'est pas la même qu’a 1€ et oui je fais encore la conversion #laviellesse)


Je suis aussi cette génération Skyblog, celle qui est aussi passé de la cassette audio/vidéo, aux CD’s/DVD, au MP3/ MP4, streaming, replayDeezer...
D’ailleurs je ne regarde plus la télé ni n’écoutes la radio (et je n’en ai pas) je suis cette génération qui à accès à toute la culture (et les conneries) du monde entier à sa porté via internet. 


Je suis cette génération qui me rebelle contre le système (ou du moins qui fais entendre que nous ne reconnaissont pas dans le systéme actuel #abstentions), je suis cette génération LGBTH, je suis cette génération Simone Veil.


Je suis cette génération qui brise les codes, qui s’auto-forme, qui crée, qui tente, qui voyage, qui se renouvelle, qui crée son emploi, qui rêve, qui ose et qui à la liberté de le faire entièrement et complètement (même si tous n’ont pas encore cette chance)


Je suis cette génération Y... La 2.0... Celle qui ne rêve pas sa vie, mais vie ses rêves.


Il y a beaucoup de négatifs à dire de cette génération (tout comme des autres époques)


Mais aujourd’hui j’ai envie de me concentrer sur le positif.

 


En fait, je crois, je suis même sure, qu’au final, je suis née à la bonne époque ! 

 

img011

 

Et toi il y à une époque à laquelle tu aurais aimé vivre ? ou te sens bien dans celle là ?

 

 

Posté par Les illus de Ju à 08:00 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

23 juin 2017

Photogénique c'est pas une qualité xD

moche1

 

 

 

moche2

 

 

Être photogénique n'est pas forcément une qualité en fait.

Jj'espère quand même que j'ai "grossi" le trait pour ma vision IRL de ma face sinon, c'est bon, je vis en recluse 



Et le premier que je connais IRL qui me dis que je ressemble vraiment à ça, je lui jette ma godasse au visage même s'il a raison xD

 

Et toi photogénique ou pas ? 

 

 

Posté par Les illus de Ju à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

19 juin 2017

L'ami des animaux

chatsauvage1

chatsauvage2

chatsauvage3

chatsauvage4

chatsauvage5

 

 

Je suis l'ami des animaux, mais alors eux ne sont pas toujours mes amis ! 

Mais quelle idée (encore) de vouloir caresser un chat sauvage.

Ce petit chat vit dans ma rue depuis plusieurs semaines, en mode ROI de la rue, il dort sur le trottoir et il ne ce pousse même pas quand tu passes, il me fait tellement rire. Du coup en bon " ami" des animaux, je l'ai nommé Petit pouilleux.

Maintenant, il squatte la plupart du temps sous mes fenêtres, il me toise, il teste, nous observe. Il n'a pas l'air "malheureux" mais bon, je ne sais pas si c'est une vie pour un animal (d'autant plus qu'au vu de sa race (croisé persan ?) je me demande si ce n'est pas un chat abandonné (depuis longtemps)

Si jamais vous avez de l'expérience sur le "sauvetage" de chat des rues n'hésitez pas à commenter pour me donner vos expériences, conseils... Car je ne sais pas trop quoi faire.



Le sauver ? Pas le sauver ? Le laisser ? L'apprivoiser ?



J'avoue, je suis un peu perdu ça me fait de la peine, mais j'ai peur d'éventuellement le condamner si je m'en occupe trop. 

Sur ce je m'en vais soigner mes blessures (con de chat) et je vous fais des bisous :)

 

Toi aussi tu est l'ami des animaux ?

 

 

05 juin 2017

A mes 30ans qui approche

kkkkkk

 

C'est fou comme la perception du temps change en fonction de notre âge.

J'ai l'impression que l'enfance à durée une éternité, mon adolescence aussi, mais moins et là, j'arrive à l'aube de mes 30 ans et c'est passé tellement vite.

J'ai l'impression que le temps me file entre les doigts et j'ai aussi cette impression qu'en fait demain, j'en aurais 40.

Alors je profite à fond de tout de rien et surtout des petits riens, des petits bonheurs, de la vie.

 

img152

 

Je ne vous cache pas non plus que parfois, je m'use toute seule.

Je travaille beaucoup énormément même, parfois trop en plus de ma vie de maman, de blogueuse et parfois la corde casse. Comme quand je suis parti à une soirée et que j'ai fait un joli malaise à 130km/h sur l'autoroute.

"Corde pétée"

Mais tout va bien plus de peur que de mal et pourtant, je ne sais pas si j'arrive encore à lâcher ce train de vie que je me suis moi-même imposé.

Et pourtant...

img153

J'arrive à l'aube de mes 30ans.

Je n'ai jamais été aussi épanouie de toute ma vie, je fais un travail certes très prenant (les 35h, les WE, les vacances, je ne connais pas) mais c'est un choix de ma part, celui d'être mon propre chef, de pouvoir organiser mes journées comme je l'entends, d'avoir certains mois ou l'argent rentre moins, d'autre où c'est le jackpot, mais j'aime ce que je fais, la route fut dure et chaotique, mais pour rien au monde, je ne changerais.

Je n'ai jamais été aussi épanouie de toute ma vie. Je fais des projets, pleins de nouveaux projets, et contrairement à mes 20 ans, j'ose, j'ose les faire, y penser et un jour les concrétiser, même s'il échoue allez, on repart sur un autre, dans la vie aucun regret ! (puis on apprend toujours de ses échecs)

Je n'ai jamais été aussi épanouie de toute ma vie. Je suis mariée à un homme qui, selon mes critères, est parfait (une vraie bouteille d'oxygnée toujours sur mon dos) qui me soutient dans tous mes projets, m'aide dans la vie familliale me fais confiance et à qui je donnerais ma vie les yeux fermé.

Je n'ai jamais été aussi épanouie de toute ma vie. Je suis maman d'un BBBoY en pleine santé, un super baby qui deviens tous les jours un super petit garçon que je prend plaisir à découvrir tous les jours, avec qui j'ai une super complicité et que j'aime tout mon coeur

Je n'ai jamais été aussi épanouie de toute ma vie. À l'aube de mes 30 ans, je ne me suis jamais senti aussi sure de moi ! Alors certes physiquement, j'ai plus de complexes qu'a 20 ans, mais je ne m'empêche pas de vivre à cause d'eux ! Je me sens légitime dans mon travail, dans mon rôle de maman, de femme, et dans la société. En gros, je sais dire merde à qui le mérite bien tout autant que je t'aime à qui le mérite aussi.



À l'aube de mes 30 ans, je ne me suis jamais senti aussi invincible de ma vie. Mais promis, je lâche un peu le pied (un peu) histoire que le temps me file un peu moins vite dans les mains.



Un petit Tardis dans la vraie vie, ça ne me dérangerais pas.

Sur ce, je vous fais des bisous, je vous aime les gens, merci encore et toujours d'être aussi nombreux à me suivre. Je vous souhaite tout le bonheur du monde, de franchir autant les montagnes que les petites bosses du chemin, au bout il y a toujours le bonheur.


Je me fais philosophe avec l'âge moi, non ?

D'ailleurs un petit article "coulisse du blog" arrivera prochainement je pense aussi que je vous le traiterez en paralléle de ma vie de freelance et maman.

 

 

 

Posté par Les illus de Ju à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,